Encourager les ados à lire pour le plaisir

Astuces & idées

22/09/2020

Les métamorphoses sociologiques du 21ème siècle ont créé une génération Z d’adolescents, autrement connus sous le nom de «iGen», qui sont très différents des générations X et Y. Animés par la technologie, ces digital-ites sont des chercheurs acharnés, des joueurs passionnés et des experts des réseaux sociaux désireux de se divertir à la demande.  Entourés par un univers de technologies intuitives, de consoles de jeu et de plateformes de réseaux sociaux, les adolescents d’aujourd’hui sont principalement motivés par la technologie et deviennent ainsi dépendants d’un accès rapide à l’information.

Dans l’esprit d’iGen, Google a toujours existé et l’accès Wi-Fi est la norme – reconnus pour être plus indépendants dès le plus jeune âge, plus motivés, et même entrepreneurs ; mais au contraire, les adolescents sont plus égocentriques, ils font face à des situations sociales plus complexes et dans la vie réelle, sont facilement distraits et ont des niveaux de patience en baisse.

Certaines statistiques stupéfiantes de la génération Z montrent à quel point ce groupe est axé sur la technologie :

  • Plus de 74% de cette génération passent leur temps libre en ligne

  • En France, la génération Z passe en moyenne 4 heures sur les portables et près de 3 heures sur les réseaux sociaux chaque jour

  • 66% des membres de la génération Z déclarent utiliser plus d'un appareil connecté à Internet à la fois

Les obstacles à la lecture

L’utilisation croissante des appareils connectés et l’accès immédiat à la technologie a transformé la façon dont les jeunes adultes d’aujourd’hui pensent et se comportent et deux des changements les plus importants sont la faible capacité d’attention, le manque de «patience» et la capacité d’attendre. L’accès rapide à l’informations est acquise, ce qui rend difficile la capacité d’absorber lentement des informations de masse grâce à la lecture. Susciter l’intérêt joue un grand rôle à cet égard, mais la difficulté réside dans le fait de les maintenir impliqués régulièrement et pendant de longues périodes. S’ils sont intéressés par le sujet, le thème, ils seront peut-être plus susceptibles de lire, mais en ce qui concerne l’éducation et la lecture obligatoire, le désir diminue et les adolescents chercheront à apprendre par des supports technologiques tels que la vidéo et l’imagerie plutôt qu’un livre.

Pour les tout-petits et les jeunes enfants, la lecture est un excellent outil d’apprentissage et d‘implication, plus faciles à encourager et avec peu de résistance. Cependant, les très jeunes enfants d’aujourd’hui continuent d’apprendre grâce à la technologie et même si cet accès rapide à de vastes quantités d’informations rend nos générations plus «brillantes», il les rend aussi paresseuses, phénomène qui prend de l’ampleur rapidement.

Un court texte, une vidéo YouTube, des informations succintes et rapidement absorbées sur les réseaux sociaux sont autant de canaux facilement accessibles qui stimulent les jeunes adultes d’aujourd’hui. À mesure que les enfants vieillissent, la lecture peut devenir ennuyeuse et elle devient malgré elle une obligation scolaire plutôt qu’un plaisir et un moment de détente et de découverte.

L’impact positif de la lecture

Il est bien connu que la lecture améliore la fonction de la mémoire, augmente les niveaux de concentration et peut soulager le stress, mais la lecture améliore également considérablement l’intelligence émotionnelle. Cela peut jouer un rôle clé pour soutenir les jeunes, leur santé mentale et leur chemin vers l’âge adulte. Tous les adolescents subiront d’énormes changements dans leur corps et leur esprit et nombre d’entre eux feront face à des expériences de vie difficiles à gérer. La fiction est une forme d’évasion importante pour de nombreux adolescents, les aidant à imaginer, à se raconter et peut être une aide précieuse pour faire face à leurs problèmes, en particulier lors de la lecture à la première personne. La littérature offre des opportunités de découvrir et de s’identifier à des gens comme eux.

Les bibliothèques peuvent-elles agencer différemment l’espace pour aider les adolescents à se familiariser à l’art de la lecture…

Briser les barrières…

Comme beaucoup de parents et d’enseignants le savent, encourager les adolescents à lire en premier lieu peut être une bataille, mais comment susciter et maintenir leur intérêt ? L’environnement d’apprentissage sera l’un des plus grands outils de motivation et d’implication dont vous disposerez. Qu’il s’agisse d’une bibliothèque municipale ou scolaire, la façon dont vous présentez votre espace de lecture aura un impact énorme sur l’intérêt des adolescents, le temps qu’ils passent à lire et le maintien d’un désir qui les incite à lire plus régulièrement.

Confort et “comme chez soi”

Nous avons tous un besoin naturel de nous sentir à l’aise dans notre environnement et nous serons fortement influencés par l’environnement dans lequel l’apprentissage et la lecture ont lieu.

On ne vous présente plus le concept de « troisième lieu » cependant, même si décrié, il s’avère un atout lors de la création d’espace adolescents à la bibliothèque. La recherche d’un confort familier et d’un mobilier “cosy” facilite l’immersion dans la lecture.

Les poufs offrent aux enfants et aux jeunes adultes dune alternative confortable à un mobilier plus traditionnel (bureau et chaise). Ils sont une excellente aide à la relaxation, optimisant le confort et, finalement, corrélativement le temps que les adolescents passent à lire. Nos recherches préalables et les différentes études et expérimentations réalisées ont prouvé que les poufs facilitent l’apprentissage, en augmentation la concentration et sont maintenant largement utilisés dans les bibliothèques du monde entier.

Compte tenu du niveau de “ patience ” réduit chez les adolescents d’aujourd’hui, pensez à vous équiper de bacs à BD et de tours pivotantes dans un espace de lecture, ce mobilier spécifique est un moyen fantastique de placer facilement des livres devant les lecteurs et leur permettra de sélectionner et de ranger un livre sans avoir à arpenter les allées de rayonnages linéaires. L’espace doit être pris en compte, il est donc nécessaire d’y proposer des livres pertinents pour les adolescents et affichés clairement et faciles à repérer.

Renforcer la sensibilisation

Il est important de laisser les adolescents choisir leurs propres lectures, mais cela peut être intimidant pour les lecteurs peu confiants. Il existe une telle variété de nouveaux auteurs, formats et genres qu’il est essentiel de les guider et les accompagner dans leur sélection, notamment pour les lecteurs ayant des niveaux de concentration et de patience plus courts.

Il est donc nécessaire de rapprocher les ouvrages du lecteur et d’attirer l’attention sur l’étendue et la variété dont il dispose. Pourquoi ne pas créer une rubrique “Notre choix de la semaine”, “Nos coups de cœur”, “Notre sélection d’été”… Ces affichages seront parfaits pour assurer une rotation de l’ensemble des collections mais aussi pour faire découvrir aux adolescents des titres qui leur sont méconnus ou oubliés, voir totalement inconnus.

Les chevalets sont excellents pour afficher vos livres ingénieusement et à moindre coût :

Pensez également à disposer des tables de présentation et à optimiser les espaces de mise en avant, tels que les présentoirs en bout de travées.

Partagez cet article