Comment l’utilisation de poufs optimise la concentration ?

Etude de cas en écoles.

08/10/2020

La concentration des élèves est primordiale pour garantir un meilleur apprentissage.

Sans attention, il est difficile de les captiver lors des leçons ou de les faire participer à une activité sur une longue durée. Et si l’utilisation d’assises souples, telles que les poufs, dans la classe ou à la bibliothèque était la solution pour créer un environnement décontracté propice à l’écoute et à un meilleur apprentissage en milieu scolaire ?

Nous avons constaté que l’ergonomie du mobilier utilisé en classe joue un rôle important dans la concentration des élèves. Une position inconfortable ou suscitant un effort particulier est une distraction, ainsi avoir un confort optimal contribue à l’amélioration de la qualité de l’apprentissage. Différentes activités nécessitent différentes configurations. Les travaux d’écriture nécessitent souvent un bureau et une chaise, mais certaines activités telles que la lecture sont optimisées grâce à une assise plus confortable qui permet d’éviter les distractions.

L’utilisation d’assises alternatives comme les poufs ou les ballons contribue à améliorer la posture. Les élèves et les étudiants n’ayant pas à se concentrer sur leur position, deviennent plus détendus avec un excellent niveau de confort.
Ainsi au Royaume-Uni, les équipes marketing et ingénierie produits de notre partenaire Eden Learning Spaces ont mené des recherches initiales à l’école Abbeyfields à Morpeth, Northumberland et ont fait des découvertes assez surprenantes.
Les premiers résultats indiquent que les niveaux de confort et de concentration pendant la lecture individuelle des enfants de 6-7 ans sont plus élevés lors de l’utilisation du pouf haut dossier conçu spécialement pour les enfants des 1er et 2ème cycles d’apprentissage (écoles maternelles et élémentaires).

Cette recherche qualitative a ensuite été effectuée sur 15 sites lors d’entretiens avec 40 professionnels de l’éducation et environ 60 élèves ayant fait l’objet de tests approfondis.

Vous trouverez ci-dessous une synthèse de l’expérimentation ainsi qu’une brève présentation des résultats.

La conclusion fut sans appel les enfants n’ayant pas à se concentrer sur leur position comme sur une chaise classique, étaient très impliqués dans la leçon. Ils étaient détendus et avaient un excellent niveau de confort et une très bonne posture.

Avec le développement de divers programmes visant à encourager la lecture et ainsi améliorer l’alphabétisme des enfants du primaire au niveau national, nous savons que les poufs pourraient être utilisés comme un outil de motivation pour encourager l’utilisation des livres et e-books ou simplement récompenser le bon comportement des élèves. Les espaces d’apprentissage équipés de poufs à haut dossier améliorent le confort et augmentent le temps
consacré à la lecture.

Les gammes thématiques ont aussi été très appréciées dans cette expérimentation. Les enseignants ont utilisé les poufs animaux et autres assises originales dansle cadre d’une leçon sur le thème de la mémorisation et de la visualisation.

Face aux effectifs croissants des élèves dans les salles de classe et aux salles de classe surchargées, les poufs facilement transportables, polyvalents et confortables ont été jugés très utiles facilitant ainsi les espaces d’apprentissage « éphémères », n’importe où et à tout moment.

L’étude ci-dessus n’a pas encore été réalisée dans des conditionssimilaires et à grande échelle en France, mais de plus en plus, on relate d’expérimentations (souvent encore isolées) dans plusieurs académies. Ainsi France Bleu(2) fait part de l’installation d’une classe flexible de l’école d’Oradour sur Vayres. Le verdict est le même : « Les postures sont plus confortables, plus adaptées à chaque enfant (notamment pour quelques élèves porteurs de handicaps ou de troubles du comportement) et à l’arrivée, l’attention et la concentration des enfants y gagnent ».

Les poufs d’aujourd’hui ont évolués, ils n’ont plus seulement des formes arrondies traditionnelles mais possèdent un design ergonomique offrant un maximum de soutien tout en conservant un confort optimal. Le remplissage à l’aide de billes de polystyrène permet au pouf de s’adapter naturellement à la forme du corps, comme s’ils’agissait d’une chaise conçue spécialement pour celui qui y est assis. Cela permet aux élèves de rester concentrés sur la tâche à accomplir sans aucune distraction.

Lors des expérimentations menées en milieu scolaire, les enseignants ont insisté sur l’importance de la qualité et du design du mobilier et sur le fait qu’il fallait prendre en compte des mesures de sécurité supplémentaires adaptées à une utilisation intense en collectivité.

Les coutures renforcées, les doubles fermetures à glissière et une sélection rigoureuse de tissusrésistants et faciles d’entretien sont des caractéristiques qui permettent de sélectionner des poufs solides et qui répondent aux exigences des établissements recevant du public.

Une classe offrant différentes assises permet aux élèves de faire le choix de la position dans laquelle ils souhaitent travailler et écouter. Ils apprennent à se connaître peu à peu et à savoir ce qui leur convient le mieux, ce qui encourage leur autonomie. Assis sur un tapis, lové dans un pouf, calé entre deux coussins, tout cela rappelle un peu le salon de la maison et a donc un effet rassurant. Cet environnement permet de développer à la fois l’autonomie, la responsabilisation et même la coopération inter élèves.

« Les enfants s’autogèrent entre eux et adaptent leur place selon les résultats obtenus. Ils s’aident aussi davantage. S’entraider entre voisins permet de dégager du temps à la maîtresse qui l’utilisera à l’autre niveau scolaire (cours dédoublé) ou auprès d’enfants en plus grande difficulté. » explique une enseignante(3) de l’école Marcel Pagnol à Laval en Mayenne.

Les échanges de groupe et les interactions avec les enseignants sont également renforcés. La dynamique de la salle de classe est transformée lorsque l’on supprime l’alignement traditionnel des tables et des chaises.

Ainsi, comme le rapporte Mme Thierry de l’école privée Saint-Louis Blaise-Pascal à Choisy Le Roi(4), les élèves choisissent l’assise qu’il leur convient le mieux, on parle alors de classe flexible, un concept venant du Canada et des Etats-Unis. Comme souligné dans l’article du Parisien, il est important que l’élève plus à l’aise sur une chaise traditionnelle puisse conserver ce mobilier dans la classe.

La même réflexion a été adoptée à l’école du Puycornet dans le Tarn-et-Garonne comme rapporté par La Dépêche(5) : ainsi, la directrice de l’établissement explique : « l’objectif est que les enfants comprennent dans quelle posture ils vont être le mieux pour travailler en fonction de l’activité qu’ils doivent réaliser ».

Chacun est au cœur de ce nouvel espace sans rigidités, flexible et propice à un échange décontracté. Dans les collèges, les lycées et même dans les universités des salons sont créés avec du mobilier confortable (canapés connectés, poufs, chaises), des espaces d’une grande flexibilité favorisant l’échange et le partage.

La lecture est primordiale dans tous les domaines de la vie. En effet grâce à la grande quantité de connaissances qu’elle procure, la lecture permet d’améliorer les performances à différentsniveaux que ce soit du point de vue professionnel,  familial ou social. Par ailleurs, la lecture est encore plus importante pour les enfants, ceux-ci doivent en effet prendre l’habitude de lire afin de pouvoir enrichir leur vocabulaire.

L’imagination et la représentation semblent être cruciales lors de la création des espaces de lecture et l’utilisation des zones d’apprentissage thématiques est très courante. Il y a un véritable enthousiasme pour le mobilier coloré et confortable. Les poufs plus amusants et plus versatiles que les sièges traditionnels peuvent être utilisés tels des outils de motivation pour encourager la lecture.

Les enseignants ont adapté la configuration de la classe aux besoins des différentes activités d’apprentissage. La lecture, par exemple, peut bénéficier d’une configuration différente de celle classique du bureau et de la chaise. Les poufs ont apporté un confort et une détente aux élèves qu’aucun autre mobilier standard ne pourrait offrir : un meilleur confort, une concentration améliorée et un temps de lecture allongé.

« La variété de couleurs permet aux enfants de choisir individuellement, ils utilisent régulièrement les poufs pour la lecture mais également lors d’activités ou de jeux plus imaginatifs. » Mme Hazel, directrice d’école.

Il suffit de constater à quel point les poufs sont pris d’assauts dans les bibliothèques et médiathèques municipales pour comprendre qu’au-delà d’un simple siège, c’est un élément clé pour les lecteurs assidus ou non. Outre le confort, il devient représentatif d’un mode de vie, une « branchitude » chez les adolescents, que finalement les plus jeunes, encore en école élémentaire adoptent. Simple mimétisme ? Ou découverte d’un plaisir : celui de lire ?

Parce que, certes, la position plutôt enveloppante d’un pouf est appréciée chez les ados, capables de transformer le pouf en véritable assise multi-position : couchés à plat ventre, à califourchon ou installés tels dans un fauteuil mais néanmoins il est également le support idéal pour s’évader au travers de la lecture. N’oublions pas le phénomène des « séjourneurs » adeptes de la bibliothèque, ils ne viennent plus seulement y trouver des livres mais ils s’installent et « bouquinent » sur place, utilisant les assises dites alternatives, qui leur confèrent du confort et leur rappelle l’ambiance chaleureuse d’une maison, d’un salon, d’un espace privé tels que leur chambre…

Depuis la rentrée de septembre 2016, le plan numérique pour l’éducation est devenu une réalité dans les collèges et les écoles. Il s’inscrit dans une stratégie éducative globale et pérenne conçue pour développer l’innovation pédagogique et favoriser les apprentissages scolaires et la réussite des élèves.

Aujourd’hui, l’école numérique continue son développement avec la poursuite de l’utilisation des tablettes mais également avec l’installation de tableaux blancs numériques, interactifs et connectés. Les travaux de groupe réalisés sur des tablettes font l’objet d’analyses et de discussions collectives. Échanges et partages facilitent et dynamisent fortement la participation des élèves. La tablette est le complément du tableau numérique interactif dans la classe numérique. Elle contribue à en faire un ensemble cohérent et renforce son efficacité. Un environnement d’apprentissage favorable, moderne et flexible
est le plus approprié pour l’utilisation de tablettes ou d’ordinateurs portables.

Les poufs par leur mobilité et leur légèreté sont très adaptés pour le travail collaboratif en petits groupes mais aussi lors d’un apprentissage indépendant grâce à leur incroyable support qui offre une posture plus ergonomique qu’une assise traditionnelle.

Avec l’introduction de l’école inclusive pour tous, lutter contre l’exclusion est devenu aujourd’hui primordial. Grâce à l’inclusion des élèves en situation de handicap, nous nous dirigeons vers la réussite de tous.

Les poufs sensoriels attrayants et contemporains contribuent à promouvoir un apprentissage inclusif pour tous, les enfants ayant des besoins éducatifs spécifiques bénéficient de leur utilisation. Par exemple, les enseignants ont décrit la façon dont les enfants ont souvent besoin de se réconforter en caressant doucement des morceaux de tissu doux, leurs doudous et ont constaté que ces poufs étaient des outils utiles offrant un environnement
d’apprentissage apaisant, rassurant et sensoriel dont tous les élèves peuvent bénéficier. Les poufs apportaient une contribution proprioceptive aux enfants autistes ou souffrant de troubles sensoriels.

Pourquoi ne pas commencer par quelques poufs dans un coin de votre classe ? Dans la section jeunesse de votre bibliothèque ? Ou dans votre C.D.I. ?

Nous continuons nos recherches et espérons pouvoir partager bientôt avec vous les résultats d’une expérimentation similaire à celle décrite dans notre livre blanc, cette fois-ci en France.

En attendant la publication de notre étude complète, feuilletez notre brochure dédiée aux classes flexibles et aux assises alternatives.

Feuilletez notre brochure : zoom sur les poufs et assises alternatives aux chaises traditionelles.

Créez une classe flexible. Aménagez l’espace lecture et détente en bibliothèque.

  • ÉDITION SPÉCIALE !
(1) Etude réalisée par Eden Learning Spaces, disponible en langue anglaise dans son intégralité. Nous contacter.
(2) Jérôme Edant, France Bleu Limousin, le 5 décembre 2019 « Ballons, poufs et coussins : des classes flexibles à l’école d’Oradour sur Vayres » https://www.francebleu.fr/infos/education/ballon-poufs-et-coussins-des-classes-flexibles-al-ecole-d-oradour-sur-vayres-1543338477
(3) Jean-Loïc Guérin, Ouest France, le 29 janvier 2018 « Pédagogie alternative. Dans une école de Laval, on teste la classe flexible ».
https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/laval-53000/laval-marcel-pagnol-teste-la-classe-flexible-5532151
(4) Fanny Delporte, Le Parisien, le 01 avril 2019. « Poufs, ballons de gym, chaises: ces écoliers de Choisy s’installent comme ils le veulent ».
https://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/poufs-elastiques-ballons-de-gym-bienvenue-dans-la-classe-flexible-de-choisy-01-04-2019-8044413.php
(5) Manon Bricard, La Dépêche, le 28 septembre 2018. « Dans le Tarn-et-Garonne, des établissements pensent l’école autrement ». https://www.ladepeche.fr/article/2018/09/28/2877746-tarn-garonne-etablissements-pensent-ecoleautrement.html

Partagez cet article